Qu’est ce qu’un MSU ?

Il s’agit d’un praticien agréé Maître de Stage des Universités, plus communément nommé MSU.

C’est un praticien de médecine générale qui accueille, dans le cadre de stages, des étudiants en médecine étant entre la 5ème année (externat) et la fin de la 9ème année (internat) afin de leur permettre de découvrir la médecine générale de premier recours.

  • Quel est son rôle auprès de l’étudiant en médecine ?

Le MSU joue un rôle important, décisif et complémentaire dans la formation de l’étudiant en médecine.

Il lui permet :

  • D’accéder à ce terrain d’apprentissage qu’est le contexte ambulatoire
  • Il est un accompagnateur : il stimule la réflexivité et permet à l’étudiant de développer ses compétences
  • Il transmet, et partage son expérience et sa vision du métier de médecin généraliste
  • Quels sont les différents types de stages ?
  • Le stage de deuxième cycle destiné aux externes
  • Le stage dit « de niveau 1 » pour l’interne de médecine générale durant la « phase de socle », c’est-à-dire la 1ère année d’internat
  • Le stage dit de « niveau 2 » ou SASPAS (Stage Autonome en Soins Primaires Ambulatoires Supervisés) pour l’interne de médecine durant la « phase d’approfondissement », à réaliser lors de la 3ème année d’internat
  • Les stages ambulatoires validant la santé de l’enfant et de la femme, durant la « phase d’approfondissement », soit lors des 2ème et/ou 3ème année d’internat
  • Pourquoi devenir MSU ?
  • Pour partager votre expérience, transmettre votre savoir en passant le relai à la nouvelle génération
  • Pour faire découvrir aux étudiants la richesse et la réalité de leur futur exercice en les faisant bénéficier d’un apprentissage optimal sur le terrain
  • Pour promouvoir la médecine générale et transmettre des compétences spécifiques telles que l’approche centrée patient, la gestion des pathologies les plus fréquentes, la diversité et la complexité de la discipline ainsi que la notion de réseau de soins de ville.

Devenir MSU, c’est aussi un moyen :

  • De se remettre en question, de mettre à jour ses connaissances et de les partager
  • D’améliorer ses pratiques et compétences en médecine générale
  • De lutter contre l’épuisement professionnel en sortant de la routine et en prenant du recul sur sa pratique

Cela permet aussi :

  • De trouver facilement un remplaçant, un futur associé, voire un successeur. Vous connaissez votre interne et, puisque vous ferez partie du réseau des MSU, vous pourrez également contacter d’autres internes.
  • De diversifier sa pratique en tirant bénéfice de la formation continue de l’enseignement et de la recherche.
  • Vous souhaitez devenir MSU ?

Voici les critères à réunir :

  • Satisfaire aux critères de recrutement :
  • Exercer la médecine générale depuis au moins 3 ans en secteur libéral
  • Adhérer à la charte du Maître de Stage
  • Avoir une activité compatible avec l’accueil d’un stagiaire
  • Attester d’une formation médicale continue régulière
  • Avoir suivi une formation pédagogique initiale à la maîtrise de stage
  • Recevoir un avis favorable du conseil départemental de l’Ordre des Médecins
  • Recevoir un avis favorable du conseil du département de médecine générale et du conseil de la Faculté
  • Demander son agrément à devenir MSU :
  • En contactant le coordinateur du DMG : le Dr Brigitte Monnier (b.monnier@medsyn.fr)
  • Cette demande d’agrément est soumise par le DMG au Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins (CDOM) qui confirme l’absence d’obstacles à l’exercice de la médecine générale
  • Se former à la pédagogie en suivant le cursus de maîtrise de stage, dans le cadre du développement professionnel continu (DPC) validé par le Collège Azuréen des Généralistes Enseignants et le DMG : calendrier des formations sur le site du CNGE .

Après avis favorable du coordinateur du DMG et selon les critères de formation demandés, la demande d’agrément est soumise à la validation en Commission d’Agrément Régionale.

L’agrément est ainsi acquis pour une durée de 5 ans.

Qu’est ce qu’un MSU ?
Retour en haut